Anglet Patrimoines

L’Association a pour but de recenser, de sauvegarder, de valoriser et de faire découvrir le patrimoine d’Anglet.

Tous types de patrimoines sont éligibles à l’action de l’association :

Maisons, grandes propriétés, châteaux, fermes, églises, chapelles, écoles, granges, moulins, lavoirs, fontaines, puits, sources, écuries, cimetières, carrières, espaces sportifs, cressonnières, mobiliers, outils, vestiges, blockhaus, ancres, canons, archives, témoignages, langues, … ces patrimoines sont le reflet de l’histoire économique et sociale de notre commune et de la vie quotidienne des générations qui s’y sont succédées. Ils conservent en eux la mémoire du passé de la ville, son identité, son histoire.

Sommaire :
La vie de l’association
Adhésions
Statuts
Bureau et C.A.
Événements
Conférences
Expositions
Visites
Albums photos
Actions de sauvegarde
Moulins et lavoirs
Bâtiments
Histoire
Cartes postales
Cartes anciennes
Récits
Liens utiles A l’affiche !
Participer : Vous souhaitez participer à l'enrichissement du site en proposant vos articles, merci de visiter cette page. ()
Nous contacter :
mailbox Rédaction
Mail à la rédaction

mailboxSecrétariat :
1 rue de Louillot
64600 Anglet
mailbox Mail au secrétariat
téléphoneTéléphone
 06 76 54 13 80

Accueil Histoire Cartes postales

La plage de la Chambre d’Amour de 1880 à 1925

La plage de la Chambre d’Amour avec son établissements de bains, le parcours de golf sur la plage et, un peu plus loin vers Bayonne le terrain d’aviation et le ruisseau du moulin.

La plage d’Anglet en 1918

C’est sur la plage située entre la pointe de la Chambre d’Amour et le Cap Saint-Martin que les gens du pays et de Bayonne viennent se baigner l’été.
Une quinzaine de tentes, un petit établissement de bains ou l’on se déshabillait et l’on se rhabillait de la tête aux pieds avec, côté sud un petit bar sous les tamaris. C’était tout et c’était suffisant pour les quelques familles du pays et les Bayonnais qui y venaient.

Le premier établissement de bains d’Anglet, équipé de 68 cabines, est créé en 1868 sur le modèle de ceux de Biarritz. Pour cinq sous, le baigneur dispose d’une cabine, d’un costume, d’une serviette et d’un bain de pieds froid dans un seau. Il peut aussi s’assurer des services d’un guide-baigneur. Sur l’une des cartes postales on distingue les serviettes et tenues de bains qui sèchent.
Cet établissement et la route bordée de tamaris qui permettait d’y accéder ont été emportés par la tempête en 1924.

Le premier établissement de bain
Le premier établissement de bains avec la route bordée de tamaris
Vue générale de la plage de la chambre d’Amour
Sur la gauche du bâtiment on distingue les serviettes et tenues de bains qui sèchent
L’établissement de bain
Le premier établissement de bain
L’établissement de bain
Sur la plage en 1918
Les enfants sur la plage
Sur la plage
Prêts pour la baignade

Le parcours du golf de Biarritz sur la plage d’Anglet

Le Golf du Phare à Biarritz, l’un des plus ancien parcours du continent, a été créé en 1888. Une partie de son parcours était sur la plage de la Chambre d’Amour et on y accédait en empruntant le chemin, bordé de tamaris, de bruyères, de grandes ombelles et de chèvrefeuille, qui descendait la falaise et qui avait été surnommé « l’escalier des anglais » (aujourd’hui la Promenade des Sources) parce que ceux-ci le prenaient pour jouer les trous n°12 et 13 , avant de remonter par le petit sentier qui longe la pointe de la Chambre d’Amour pour jouer les deux trous qui se trouvaient au dessus de la grotte.

Les trous du golf de Biarritz sur la plage de la Chambre d’Amour
les trous 12 et 13 du golf de Biarritz
Le trou sur la pointe de la Chambre d’Amour

Le Tramway de Biarritz à Bayonne par la Barre

Ce tramway électrique reliait Biarritz (avenue Édouard VII) à Bayonne (Place d’Armes) en passant par la Barre. Ils desservait les gares de Fontaine Laborde, du Country-Club de Chiberta dont il contribua au succès touristique, de la Barre, et de Blancpignon. On le voit ici sur la voie qui surplombe la plage de la Chambre d’Amour et qui est aujourd’hui l’allée Paul Priéto. Cette ligne était un élément d’un réseau réalisé par la Compagnie des Voies Ferrées du Midi (VFDM) qui desservait la côte Basque de Bayonne à Hendaye. Le tronçon Bayonne-Biaritz a été construit en 1916 et 1919. Cette ligne sera abandonnée pour la partie Biarritz-La Barre en 1936 et en 1948 pour la partie La Barre-Bayonne

Le tramway de biarritz à Bayonne par la Barre (VFDM)

L’aérodrome

En 1912, lors des premières années de l’aviation, on construisit sur la vaste étendue plane située à la Chambre d’Amour en dessous de Fontaine-Laborde, un champ d’atterrissage doté d’un vaste hangar en bois destiné à protéger les avions qui exécutaient leurs premiers vols civils et militaires. Et ce n’était pas sans risque et sans « casser du bois ».

A cette époque les avions décollaient de la Chambre d’Amour pour Bilbao, Santander, Bordeaux ou Paris. La ligne aérienne Biarritz-Bilbao ouvre en 1920 avant d’être abandonnée en 1922 avec l’ouverture de l’aérodrome de Biarritz Parme.

Georges Guynemer, futur "as" de l’aviation française pendant la guerre de 14, qui habitait dans la villa Delphine toute proche, ne perdait pas une miette du spectacle et c’est en regardant les avions militaires se poser sur ce terrain qu’il découvrit sa vocation de pilote.

Le hangar de l’aérodrome
L’aérodrome d’Anglet

Le ruisseau du moulin

Entre les dunes se glisse le ruisseau des Pontrics, plus connu par les habitants de la Chambre d’Amour sous le nom de « ruisseau du Moulin » parce qu’il traverse le moulin Barbot (rue du Moulin Barbot). Ce ruisseau vient du quartier de Larochefoucauld, il traversé des routes, il a longé les jardins et les champs, couru le long des sentiers et passé par le moulin, bien entendu.

Le voici au pied de la dune, se perdant dans ce sable ; quelquefois il atteint la mer quand il draine beaucoup d’eau lors des grandes pluies. Là il est stagnant car le sable poussé par le vent l’empêche de s’écouler et on peut alors y trouver des grenouilles et et des anguilles.

Ce ruisseau a été busé et la mare a disparu ; Il y a une cinquantaine d’années on voyait encore, dans le quai qui longeait la plage à droite de la piscine de la Chambre d’Amour, les sorties de ces buses.

Le ruisseau du moulin

Publié le : 3 novembre 2020
par : François Palangié

Imprimer
envoyez à vos amis
Envoyer à un ami
Accueil | Plan du site | En résumé | Statistiques | Déconnexion | Administration